Magazine Santé

Qu’est-ce que le système Nutri-Score ?

Depuis longtemps, il est obligé d’apposer sur certains produits ses informations nutritionnelles. Mais récemment, pour améliorer cette dernière, l’État a recommandé en plus l’apposition du Nutri-Score. Une opération ayant pour but d’aider les consommateurs à bien choisir, d’une façon simple et claire, des aliments sains pour leur bien-être, selon les critères de santé. Mais pour un résultat positif, il faut bien comprendre ce système.

L’horizon du Nutri-Score

C’est un outil, sous forme de logo, contenant cinq valeurs allant de A à E et du vert foncé à l’orange foncé, en étant complémentaire avec la déclaration nutritionnelle obligatoire, qui a comme vocation d’informer sur la qualité nutritionnelle du produit concerné. Grâce à ces lettres et couleurs, le Nutri-Score, qui est un système d’étiquetage nutritionnel, permet de voir en un coup d’œil si un produit alimentaire est plus ou moins sain. Jusqu’à présent, son application est facultative et dépend de la volonté des industriels, et des distributeurs.

Les produits concernés

Tout d’abord, tous les produits non transformés tels que les fruits et légumes frais, ou le poisson frais, ainsi que les boissons alcoolisées, ne sont pas touchés. Par contre, tous les produits transformés, hormis quelques articles comme les herbes aromatiques, thés, cafés, levures, et les boissons hygiéniques, sont concernés par le Nutri-Score.

L’apposition du Nutri-score fut recommandée depuis le mois d’avril 2017. Comme dit précédemment, son application est facultative. Il peut être affiché sur les emballages, ayant une surface inférieure à 25 cm².

Objectif

Cette recommandation a pour objectif d(e) :

  • inciter les consommateurs à changer, d’une façon intelligente, leur consommation vers des produits sûrs, affichant la meilleure composition nutritionnelle dans leur catégorie, tels que les biscuits les moins gras et les moins sucrés, ou les confitures contenant le plus de fruits et le moins de sucres ou d’additifs ;
  • favoriser le choix de produits plus sains par les consommateurs ;
  • lutter contre certains problèmes de santé, tels que les maladies cardiovasculaires, l’obésité, le diabète, et le cholestérol

Le calcul du score

Le Nutri-Score se calcule en fonction des éléments positifs et négatifs de chaque produit. En effet, si la proportion des bons nutriments, comme les fruits, légumes et noix, fibres et protéines, est élevée, dans ce cas le produit concerné est considéré comme bon pour la santé. Par contre, dans le cas où le niveau des nutriments négatifs, tels que les graisses, acides gras saturés, sucre, sel, et calories, est élevé, le produit est considéré comme mauvais pour la santé.  À noter que c’est le score global, pouvant aller de -15, pour les produits les plus recommandables, jusqu’à +40, pour ceux à éviter, qui définit la lettre et le code couleur correspondant. En d’autre termes, après calcul des valeurs nutritionnels , le score obtenu par un produit permet de lui attribuer une lettre et une couleur selon les seuils de classement établis par les travaux de l’Anses, ou l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, et du HCSP, ou du Haut conseil de la santé publique.  Concrètement, lorsque l’étiquette est vert foncé, correspondant à la lettre A, cela signifie que le produit peut être consommé sans modération particulière. À l’opposé, le rouge, avec la lettre E, indique que le consommateur doit éviter les abus sur ce produit. Il faut savoir que la formule détaillée du Nutri-Score est disponible publiquement sur le site Web de Santé publique France.

Pour y participer

Pour les marques commercialisées sur le territoire français, ou d’autres pays de l’Union Européenne, pour obtenir la marque Nutri-Score, il suffit, pour le demandeur, de soumettre son intention à Santé publique France en s’enregistrant sur son site. Cet enregistrement comporte, entre, autres, l’(e) :

 

  • identification les activités du demandeur ;
  • détail par marque, du segment de produits concernés par l’usage de la marque ;
  • engagement du demandeur à respecter le règlement d’usage.