Magazine Santé

Les prothèses : des innovations qui changent la vie des patients

Les prothèses : des innovations qui changent la vie des patients

La prothèse est un appareil interne ou externe prenant la suite d’un membre, d’une partie d’un membre ou d’un organe en vue de remplacer les rôles compromis. Elle a pour objectif de redonner une autonomie à une personne, de calmer la douleur et de lui permettre de se réinsérer dans la vie sociale. Mais c’est grâce au progrès de la science de la médecine, de la robotique et de la bio-ingénierie qu’il est possible de restaurer le corps avec des appareillages orthopédiques.

Les prothèses d’hier et de demain

Les prothèses existent depuis la Préhistoire où les hommes ont appris à se mettre debout. Avec l’instinct de survie qui était capital, ils cherchaient des moyens pour remplacer les membres estropiés ou amputés. Les années ont passé, et les orthoprothésistes veulent proposer aux patients des prothèses à la fois légères et robustes. Les nouvelles avancées dans le domaine ont permis de voir différentes formes de prothèses qui soulagent la vie des patients. Les recherches se focalisent sur l’interface de commande des appareillages orthopédiques. Dans les années 70, on a pu constater l’arrivée des prothèses myoélectriques permettant de retrouver la fonction de la main. On a vu aussi dans les années 2000 l’arrivée des genoux intelligents pourvus de gyroscope. Les révolutions n’ont jamais cessé avec par exemple la venue de logiciels intégrés analysant l’objet à manipuler, et ça va encore plus loin avec les recherches visant à relier les prothèses au cerveau.

Les prothèses, les grandes révolutions

  • Les prothèses imprimées

L’impression 3D permet de réaliser des prothèses suivant la morphologie des patients, cela concerne les bras, les mains ou les jambes. Cette technologie crée des pièces plus précises et calque une même pièce, et ce n’est pas possible avec le moulage. Pour les patients, c’est un confort puisqu’une pièce imprimée est moins pesante qu’une autre en plâtre. Toutefois, ce ne sont pas seulement les membres qui sont concernés par les prothèses imprimées, mais également les vertèbres. En 2006, le docteur Ralph Mobs a fait un greffe d’une vertèbre artificielle en titane imprimée 3D. Également, des chirurgiens néerlandais ont réussi en 2014 à utiliser une imprimante 3D pour implanter un crâne artificiel en polymère.

  • Les prothèses intelligentes

Les malades amputés ou tétraplégiques peuvent mouvoir les membres artificiels grâce aux prothèses intelligentes qui sont connectées au cerveau. Ces dispositifs fonctionnant comme des prolongements du corps vont révolutionner la vie de ces personnes. Connectées au cerveau, ces prothèses intelligentes vont reproduire les gestes auxquels les malades pensent. À noter qu’on trouve déjà des prothèses à actionner par contraction musculaire, mais leur utilisation demande une grande adaptation de la part des malades. Aux États-Unis, ces neuroprothèses sont utilisées sur des tétraplégiques.

  • Les prothèses avec peau artificielle pour la sensibilité

Afin de simplifier la vie des patients amputés, les professionnels de la santé travaillent sur des prothèses permettant de sentir des sensations grâce à une peau artificielle ultrasensible. Les dispositifs deviennent ainsi des membres à part entière, mais non plus des copies grossièrement faites d’un bras ou d’une jambe. Pour cela, il faut intégrer le titane aux cellules osseuses afin de créer un canal de communication neuronal. Même si ce n’est encore qu’un projet, force est de constater que ce serait formidable pour les gens amputés, car ils peuvent retrouver une vie normale.